Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


Facebook, Twitter, les médias et le CSA

Publié par le Samedi 28 Mai 2011



Facebook, Twitter, les médias et le CSA


Ben voilà autre chose.

Comme vous pouvez le lire sur cette décision du CSA, lorsque les chaines de TV ou radios renvoient leurs téléspectateurs ou auditeurs sur les réseaux sociaux en nommant ces derniers, ils font de la publicité clandestine.

Donc, les TV et les radios ne devraient plus prononcer les mots Facebook ou Twitter sauf si c'est un sujet d'actualité.

Et bien dites moi, certains animateurs de radios vont être dans la m.... car on les entends à longueur de journée renvoyer leurs auditeurs sur la page Facebook de telle ou telle radio.

source

Philippe Lagane
Créateur des blogs AccessOWeb, News-Mobiles et webOSfrance Plasturgiste de formation, professeur de... En savoir plus sur cet auteur

Notez




1.Posté par David le 28/05/2011 23:45
j'ai l'impression que renvoyer les téléspectateurs (par exemple) sur la page d'une émission contenue sur des réseaux sociaux sans citer ces réseaux sociaux est tout simplement une chose impossible à réaliser.

2.Posté par Emmanuel Blog le 29/05/2011 09:13
BOUM ! ... quelle bombe !

3.Posté par Damien le 29/05/2011 15:02
Philippe,

A corriger => "prononcer" au lieu de "prononcés" ;)

4.Posté par Philippe Lagane le 29/05/2011 16:15
Corrigé, merci Damien

5.Posté par Christian Aubry le 29/05/2011 21:27
Deux observations:

1) Il est intéressant que le CSA fasse référence à « l'article 9 du décret du 26 mars 1992 prohibant la publicité clandestine ». Il me semble donc approprié de lire, d'autant qu'on peut le trouver très facilement. Le voici : http://bit.ly/js9FGi

« La publicité clandestine est interdite. »
« Pour l'application du présent décret, constitue une publicité clandestine la présentation verbale ou visuelle de marchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d'un producteur de marchandises ou d'un prestataire de services dans des programmes, lorsque cette présentation est faite dans un but publicitaire. »

La prohibition légale invoquée par le CSA repose donc entièrement sur la dernière proposition de la phrase : « lorsque cette présentation est faite dans un but publicitaire ». Si, donc, vous parlez, dans un média, d'un tweet quelconque ou que vous y citez une page Facebook dans un autre but -- à des fins d'information, notamment, ou d'identification d'une source -- vous ne poursuivez pas un but « publicitaire » (attirer l'attention sur facebook ou Twitter en tant que marques ou produits) et l'interdiction ne s'applique donc pas à vous dans ce contexte.

2) Vérification : les boutons « f | Connect » et « t | Twitter » ci-dessus ont-ils un but publicitaire au profit de facebook et Twitter ? Si oui, j'appelle la police tout de suite ;-)

6.Posté par Philippe Lagane le 30/05/2011 05:52
Merci pour ton commentaire Christian.

Alors pour le 2) , oui effectivement, les boutons ont un but publicitaire mais chuuuuuuttt, le CSA ne met pas les blogs dans " media " en France ... pour l'instant... ça nous sauve :D

7.Posté par Dji0805 le 08/06/2011 18:24
@Philippe Crois tu vraiment que les boutons soient considérés comme de la pub?? Cela voudrait donc dire qu'un site comme celui du monde ou du figaro devrait supprimer les boutons twitter ou facebook, ou créer un compte sur CHACUN des réseaux sociaux existants pour pouvoir mettre leur bouton à côté... O_o
J'ai tendance à penser que dans le cas dont nous parlons, il ne s'agit pas de publicité pour un réseau social, mais de publicité pour la page / compte de la marque ou du média, ce qui fait qu'elle ne tomberait donc pas sous le coup du décret... C'est un peu comme si l'on interdisait à un journal de faire de la pub pour lui même sur son propre site, sous prétexte qu'il devrait aussi faire celle de tous les canards ayant la même ligne édito...
Mais bon je ne suis pas juriste hein :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter












Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay