Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


La "liberté d'expression" à l'ère des médias sociaux

le Vendredi 27 Avril 2012


Depuis l’avènement des réseaux sociaux, l'information n'a jamais été aussi accessible et partageable via divers plateformes. Dans cette foulée d'information, il peut sembler parfois tentant de vouloir écrire ou partager n'importe quoi voire offenser des gens par des propos racistes, sexistes ou des attaques personnelles, tout en clamant le premier principe de la démocratie: la liberté, en particulier celle de s'exprimer.


La "liberté d'expression" à l'ère des médias sociaux
Hier soir à Boston, les Washington Capitals , une équipe de hockey sur glace a éliminé les Boston Bruins dans la course au championnat de la NHL (National Hockey League). Ce qui a été particulier dans ce match, c'est que le but gagnant a été marqué par un des rares joueurs noirs de cette ligue de sport. Plus tard, ce match était l'un des points chauds dans les médias sociaux et cela paraissant car il faisait parties des fameux "trending topics" de Twitter. Sur ce même site, des gens écrivaient des messages de felicitations, de victoire et malheureusement, le côté sombre de l'affaire, d'autres envoyaient des messages racistes au marqueur du but gagnant.   Vers le matin suivant, de gens retorquaint aux réseaux sociaux que cela était une part du droit d'expression et que par conséquent les gens avaient le droit de parler ainsi, ce qui m'a amené à parler de ce point.

Ce n'est pas la première fois que des tels événements arrivent sur le net. En fait, à chaque jour nous voyons naître des vidéos, des images ou d'autres médias qui mettent en scène ou qui encouragent des propos racistes, sexistes, violents ou extremistes et au moment où les gens veulent les dénoncer, un seul argument sort toujours: "c'est mon droit d'expression." Depuis quelques mois déjà, si cela n'est depuis quelques années, nous nous battons pour garder ce droit d'expression en nous opposants aux traités tels que la SOPA ou l'ACTA d'arriver car nous croyons que le web peut-être une place pour communiquer et changer le monde. Cela n'est pas uniquement une croyance, mais un fait, car il est vrai que le web a aidé l'être humain a traverser un pont important, celui des frontières virtuelles en réunissant les gens de plusieurs points de vue afin de débattre et de partager sur le monde et (je le repète encore) changer le monde.

Doit-on utiliser ce privilège qu'est la liberté d'expression que nous offre le web pour le retourner contre nos voisins? Je ne connais pas votre point de vue, mais dans mon cas, je dirais non. Plus tôt dans l'histoire de l'humanité, des différents ont séparés des nations, des familles, des proches ou d'autres belles relations. Cela a aussi contribué a cultiver la xenophobie et des guerres ont eclatés. Au 21e siècle, au moment où le droit d'expression aide les gens à decouvrir l'information et où les points de vues sont partagés de façon rationelle sur une plateforme unique qui ne rend pas compte des différences, d'autres utilisent ce pretexte pour commettre des choses indésirables. Pourtant, malgré l'impression d'avancement que le web nous donne, ces genres de pretextes ne font que faire réculer l'humanité vers les périodes les moins belles de son histoire.

Si durant les dernières années l'internet est devenu une plateforme importante pour la diffusion d'information, elle est malhereusement devenue aussi une plateforme qui réunit des gens aux mauvaises intentions qui, malgré leur minorité, semblent eclipser celles qui veulent faire un meilleur monde avec ce joyaux qu'est le web. Cela est dommage, car le web est plus qu'une plateforme d'insultes ou de mauvais commentaires, mais un lieu de débats et de discussions qui enrichissent le monde à chaque jour.


Notez



Dans la même rubrique
< >

Lundi 30 Avril 2012 - 09:51 Klouchebag: La belle parodie de Klout



1.Posté par Brasseurbe le 28/04/2012 07:32
Ouah excellent article !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter












Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay