Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0



Apple permet aux développeurs de porter plainte pour copie d'application

Publié par le Samedi 1 Septembre 2012



Apple vient de lancer un service qui s'adresse aux développeurs d'applications afin que ces derneirs, s'ils détectent une violation quelconque de leurs applications, puissent déposer une plainte auprès du service juridique d'Apple pour être mis en relation avec le développeurs qui a copié.

Voilà donc une nouveauté de taille pour les développeurs, une sorte de " Département de Police Apple " qui offre aux développeurs une solution pour tenter de résoudre un conflit à l'amiable, dans un premier temps, avec un autre développeurs qui aurait "copié" différentes choses sur une application existante.

Dans le cas ou le litige ne puisse pas se régler à l'amiable, le développeur qui a porter plainte, peut alors contacter le service juridique d'Apple par mail pour demander des mesures complémentaires. Ce service devrait alors étudier la plainte et l'issue pourrait être la suppression de l'autre application.
Ce service est là pour résoudre des situations qui ne sont pas clairement définies dans les règles imposées par Apple ou tout simplement pour les applications qui seraient passées à travers les mailles du filet tendues par les services de vérifications d'applications avant publications de celles-ci.

Pour utiliser ce service, direction iTunes Content Dispute
Apple permet aux développeurs de porter plainte pour copie d'application


Philippe Lagane
Créateur des blogs AccessOWeb, News-Mobiles et webOSfrance Plasturgiste de formation, professeur de... En savoir plus sur cet auteur

Notez



Dans la même rubrique
< >


1.Posté par Gaëtan Compigni le 01/09/2012 12:46
Twitter
Apple contre la copie d'app? Et si c'est Apple qui a copié? ;) cf Sparrow/Mail, Fidme et consorts, etc.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay
Siret: 522 602 721 00014 - Dispensé d'immatriculation en application de l'article L 123-1-1 du code de commerce