Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0



Poursuivis par Oracle, Google et Android sont dans l'eau chaude.

Publié par le Lundi 16 Avril 2012


Aujourd'hui a débuté un procès très important concernant Java et impliquant deux géants du Sillicon Valley, Google et Oracle. Advenant la victoire d'Oracle, l'avenir de nul autre que le système Android pourrait être en jeu. Voici là où tout a commencé.


Poursuivis par Oracle, Google et Android sont dans l'eau chaude.
En 2010, Oracle, l'un des plus gros noms dans le monde de la technologie, surtout connu pour ses bases de données, a poursuivi Google en justice. La raison: L'utilisation de la plateforme de developpement Java par la firme de Mountain View. Rappellez-vous que la compagnie qui avait initialement developpé Java, Sun Microsystems avait été acquise par Oracle en 2010 également.

Il se trouve que durant la même année, Google a utilisé Java dans son developpement du système Android afin que les développeurs puissent utiliser l'API de Java pour créer des applications sur cette plateforme.  Java est en fait un système libre s'il n'est pas utilisé pour octroyer des licences à des tiers. En donnant des licences aux gens pour developper sur cette plateforme, Google est allé à l'encontre de règles et plusieurs autres d'ailleurs et comme Oracle n'a pas aimé, nous voici temoins d'un grand procès qui pourrait, comme je l'ai mentionné, faire très mal a Android.

À l'origine, Oracle avait poursuivi Google pour la violation de 7 brevets reliés à Java, mais après la consultation chez le juge, seulement deux d'entre-eux ont été retenus pour l'accusation. Quelques pour-parlers ont eu lieu, notamment entre les patrons de ces deux entreprises, Larry Page et Larry Ellison, mais sans aucun succès, ce qui a conduit inévitablement au procès.

De manière détaillée, Oracle poursuit Google pour avoir enfreint les droits d'auteurs à propos des brevets de Java en tant que langage de programmation, mais aussi d'avoir pris l'integratlité de l'API de Java pour developper Android. L'accusé replique en prônant le fait qu'aucun droit d'auteur ne peut être appliqué sur un langage de programmation, car le developpeur utilise son API comme outil de production.

La chose ici est très délicate car c'est plutôt une guerre d'idées que les deux compagnies se lancent. Si Google venait a perdre, beaucoup des fondements d'Android changeraient et certaines application devraient subir un re-codage.

L'histoire reste à suivre et les rebondissements de manqueront pas.


Théophile Nzungize
Je suis un jeune passionné du web 2.0 et des technologies informatique. J'aime m'informer des... En savoir plus sur cet auteur

Notez



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay
Siret: 522 602 721 00014 - Dispensé d'immatriculation en application de l'article L 123-1-1 du code de commerce