Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


Microsoft s'offre les appareils et les licences de Nokia pour un montant de 5.44 milliards d'euros

le Mardi 3 Septembre 2013


Avec l'arrivée de Stephen Elop, ancien ponte de Microsoft, en tant que PDG de Nokia, les rumeurs de rachat de l'entreprise finlandaise par le Géant de Redmond sont allées bon train durant près de trois ans. Voilà qui est fait: avec le rachat de Nokia, Microsoft entre dans le jeu d'Apple et de Google en maîtrisant l'OS et l'hardware.


Microsoft s'offre les appareils et les licences de Nokia pour un montant de 5.44 milliards d'euros
En juin 2013, nous apprenions via le Wall Street Journal que les négociations entre Nokia et Microsoft pour le rachat de la branche portables de Nokia avaient échoué. Il faut croire que ce sont les rumeurs sur l'intérêt du chinois Lenovo pour le finlandais qui les ont réactivées, puisque c'est aujourd'hui  mardi 3 septembre que Nokia et Microsoft ont choisi pour annoncer l'intégration de la branche des téléphones portables finlandais au sein de Microsoft.

Si l'approbation de l'assemblée des actionnaires de Nokia, de l'UE et de la commission de la concurrence US est donnée, l'accord pourrait entrer en vigueur dès le premier trimestre 2014.

Les négotiations des deux entreprises ont abouti sur les points suivants:
1/ la branche portables et accessoires de Nokia serait acquise pour une valeur de 3.79 milliards d'euros. Microsoft se verrait accorder la propriété des noms Lumia et Asha et le droit de fabriquer des feature-phones partant la marque Nokia durant dix ans. Qu'est-ce à dire? Si l'accord passe toutes les étapes citées plus haut, les nouveaux smartphones conçus à partir de 2014 porteront la marque de Microsoft.
2/ Microsoft possèderait (pour une durée minimale de dix ans) une licence d'exploitation des très nombreux brevets de Nokia pour un montant de 1.65 milliards.

Nokia est donc en quelque sorte démantelé: une partie de l'entreprise continuera à exister via ses marques NSN (anciennement connu sous Nokia-Siemens) et Here (anciennement connu comme Navteq), le reste de la firme intégrera Microsoft, augmentant la masse salariale de Microsoft de 32 000 employés.


Avec le départ de Steve Ballmer de Microsoft l'an prochain, Stephen Elop se rapproche un peu plus du poste de CEO de Microsoft, poste pour lequel les bookmakers anglais le voyaient favori la semaine passée à 5 contre 1.


Notez



Dans la même rubrique
< >

Dimanche 20 Décembre 2015 - 09:12 Orange et sa boite à capturer les émotions de Noël


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter









Les derniers articles



Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay