Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


Enquete - L'avenir du RSS dans le Web de demain

Publié par Philippe Lagane le Jeudi 20 Juillet 2006



Dans un précédent billet intitulé "xFruit - le RSS sera t il le futur Web 3.0 " j'ai commencé une réflexion sur l'avenir du RSS.


Le RSS permet aujourd'hui de mettre en avant de nouveaux modes de communication et d'échange d'informations. Ces nouveaux usages représentent une des pierres angulaires du 2.0. Pour preuve, le nombre d'agrégateurs, de Start page, de générateur de flux qui naissent tous les jours en fond un phénomène grandissant.

Afin d'avoir un avis enrichi sur l'avenir du RSS, j'ai convié des blogueurs et/ou des concepteurs de projets Web à venir partagé leurs réflexions sur un article commun.

Je vous invite tous à laisser votre avis sur la question en commentaire. Si vous le faites, n'oubliez pas de mettre votre mail, cela me permettra de vous invitez à répondre à de futures enquetes que je souhaites mener.


Pour commencer, pourriez-vous vous présenter rapidement et nous indiquer vos blogs/projets actuels ?


Aref JDEY
Consultant système veille
Blogueur : http://vtech.canalblog.com


Stéphane Guérin

Étudiant MBA Affaires électroniques

Blogue: http://nuouz.blogspot.com

Site: http://www.nuouz.com


Jean-François Ruiz

Consultant

Blogs : Webdeux.info / La Voix du Savoir

Profil Ziki : http://www.ziki.com/people/jfruiz/

Franck Poisson

Fondateur de Webwag.com (actuellement en beta prive, www.beta.webwag.com pour recevoir les codes)

Frédéric CAVAZZA
Consultant
Blog : http://www.fredcavazza.net/


Benoit Dausse

Directeur des Opérations - eStara Europe

Blogs : http://blog.dausse.com , http://blogs.zdnet.fr/index.php/category/culture-web/

Fondateur de BlogArea - http://www.blogarea.net

Co-Organisateur Paris blogue-t-il? - http://www.parisblog.fr

Eric DUPIN
Concepteur et consultant Web
Blog : http://www.presse-citron.net
Créateur et éditeur de Fuzz (http://www.fuzz.fr )


Jeremie BERREBI
Fondateur/Dirigeant de Zlio.com
Blog: http://www.berrebi.org
URL : http://www.zlio.com

Ouriel Ohayon

DG du fonds d investissement lgilab.com

Editeur Techcrunch.fr

http://techcrunch.fr

ourielohayon.com


Sébastien Simoni

Fondateur / Directeur WebzineMaker

http://www.wmaker.net
Fondateur de xFruits.com

http://www.xfruits.com


Christophe Lauer

Ingénieur Avant-vente Spécialiste Web et Windows Live chez Microsoft France

blog: http://blogs.msdn.com/clauer/



Selon vous quel avenir a la technologie RSS ? Quels seront les usages qui s'imposeront dans le futur (même proche) ?


Benoit Dausse

En premier lieu j'ai découvert le RSS via mon utilisation des blogs mais ce format de données n'est pas attaché à ce support de publication et c'est cela qui en fait sa force.

Aujourd'hui n'importe quelle information stockée dans une base de données est potentiellement exportable au format RSS et c'est cela qui fait la force de ce format.

En ce qui concerne l'avenir du RSS je ne suis pas capable en l'état actuel des choses de prédire quelles applications verront le jour autour du RSS, je pense juste que le RSS deviendra l'une des briques incontournables de tout applicatif en ligne ou non.

Pour ce qui est des usages liés au RSS, je constate depuis quelques temps l'émergence de services d'alertes qui transmettent le contenu initial RSS sous forme de courrier électronique. Le mail détronera-t-il le RSS? La question est posée et reste ouverte mais il est certain que je fonctionne déjà comme ça pour les contenus que je ne veux pas manquer et dont je veux prendre connaissance au plus vite. A consommer avec modération...


Aref JDEY
RSS sera une technologie à forte valeur ajoutée dans les prochaines années, mais cette prévision est à nuancer selon le domaine : marketing, techno, blogs...Les usages basiques de RSS feront en sorte que cette techno sera vulgarisée à grande échelle, les nouvelles modalités d'usages, seront quant à elles, subordonnées à une success story! notaemment dans le monde de l'entreprise. Vous pouvez avoir une idée sur les futures applications de RSS sur mon whitepaper : http://vtech.canalblog.com/archives/2006/04/26/1767484.html


Stéphane Guérin

Pour ma part, je crois que le RSS vera une augmentation auprès des entreprises. En effet, celles-ci utilisent encore beaucoup le mailing ou les nouvelles sur leur sites. De plus en plus d'entreprises réalisent l'avantage du RSS pour diffuser de l'info à leurs clients. Le RSS a donc un bel avenir et sera largement utilisé.


Jean-François Ruiz
La technologie RSS se banalise de jour en jour. Son défis le plus grand est l'adoption par l'entreprise à un niveau plus "général". Les flux d'informations RSS que l'on retrouvent de plus en plus sur internet (portails d'information, de services de créations de contenu, d'outils de management des connaissances tel les wikis...) permettent aux collaborateurs des entreprises d'organiser leur veille (à un niveau personnel) et de communiquer plus efficacement avec ses équipes (voire d'autres équipes)... Pour moi l'usage principal qui s'imposera est celui de faire de la veille (technologique, concurentielle, sociale...) collaborative. Pour un futur plus lointain, les usages d'un RSS à double sens seront surement intéressant pour faire de la CRM par exemple. La techno SSE poussé par Microsoft sera-t-elle s'imposer comme évolution du RSS ?

Franck Poisson

Venant de l'industrie publicitaire en ligne pour avoir lancé la vente de mot-clés chez Google en France, je me permets d'avancer que les flux RSS vont être la source de monétisation prochainement.

A partir du moment où le flux est demandé par l'utilisateur, comme peut l'être une requête sur un moteur de recherche, le retour sur investissement pour les annonceurs s'annoncent prometteurs.


Frédéric CAVAZZA

La technologie RSS n'en est qu'à ses premiers balbutiements. Dès lors que les browsers commenceront à traiter de façon intelligente les flux RSS (affichage, mécanisme d'inscription, de synchronisation, de recherche...) le RSS sortira de la sphère un peu trop confinée des geeks. Car soyons réaliste : quelle est la part de la population qui utilise RSS a bon escient ? 0,000001 % 0,000002 %. Cependant, avec IE 7 et Firefox 2, nous commençons à voir des choses très intéressantes (plus de praticité et de pédagogie). A partir de là, je considère RSS comme un socle technologique qui va évoluer vers des domaines d'applications très divers : marchande comme le SSE de Microsoft, utilitariste comme le GData du Google Calendar... chacun trouvera son compte dans RSS.


Eric DUPIN
Il y a encore un fossé important entre l'usage du RSS chez les internautes avertis (je ne trouve pas de terme français pour Geeks...) et le grand public.
Je vois deux axes pour le développement des RSS à moyen terme :
1. une "évangélisation" importante et soutenue dans les entreprises et notamment les PME, pour non seulement les inciter à les utiliser en temps qu'abonnés, mais également leur montrer les avantages qu'ils auraient à mettre en place leurs propres flux ciblés (vers les clients, leur intranet...). C'est ce que je m'emploie à faire depuis quelques mois, et je vais renforcer cette démarche en lançant à la rentrée avec un partenaire agence de communication des "Petits déjeuners Web 2.0" dans lesqueles nous allons faire des démos live sur les RSS (entre autres).
2. une accessibilité tous azimuts et facilitée des RSS, et notamment - puisque c'est un peu mon truc - sur les appareils mobiles. Je constate aujourd'hui que la plus grande partie du temps que je consacre à la lecture de mes RSS se fait sur mon PDA communiquant/smartphone, à temps perdu (c'est à dire dans des situations où je ne peux rien faire d'autre mais où j'ai la disponibilité d'esprit idéale pour lire, annoter, et mettre de côté les news les plus intéressantes). C'est un avantage considérable et beaucoup de temps optimisé. Mais beaucoup de progrès sont encore à faire, car certains supports mobiles qui se targuent de gérer les RSS n'ont en fait qu'une approche rudimentaire de ceux-ci en ne proposant par exemple aucune possibilité d'importer une liste OMPL.
Tout cela devrait évoluer rapidement.

Jeremie BERREBI
Petite note: RSS n'est pas vraiment une technologie mais une simple instance du XML.
Sinon, avant de parler d'extension technologiques, il faut clairement, comme l'indique Frédéric, rendre le RSS simple d'utilisation pour le grand public au même titre que l'email et les newsletters ! Le terme RSS pour indiquer la présence de flux n'est d'ailleurs pas très vendeur pour convaincre une grand mêre qui vient de découvrir le mot Ouaib.
IE7 est censé y aider...mais à titre perso, je trouve ça encore beaucoup trop compliqué !
Il manque en fait 2 choses:
1. Une utilisation par tous les éditeurs de flux d'un même format d'abonnement (Feedburner a l'air de s'imposer comme un standard et ils le méritent bien mais ce n'est pas encore ça)

Certains grands médias commencent à mettre en avant les differents modes d'inscriptions à des flux mais sans aucune explication (voir en bas du site www.lefigaro.fr)

2. Disposer d'un outil réellement intégré à son environnement de travail existant (outlook, browser, email)...Cela existe déjà mais à part Google Reader ou Netvibes que je trouve plutôt simples, les outils sont encore trop complexes.

Ouriel Ohayon

1. le RSS est encore tres meconnu et sous utiliser. il devra d abord devenir plus populaire par le biais d integration dans des applications populaires (type Outlook)

2. Les producteurs/distributeurs de contenus proposeront tous des fils RSS/XML et l utilisateur decidera de l information qu il exploitera lira approfondira

3. il touchera aussi bien l univers consumer (deja bien exploite) que corporate (tres sous exploite) et sera un tres bon complement de l email



Sébastien Simoni
Le RSS existe depuis longtemps, je me rappel quand nous avons intégré cette technologie dans WebzineMaker en 2002,
cela faisait déjà 3 ans que Netscape avait défini la norme. Ce qui a changé c'est que les outils de publication CMS
ont industrialisé la création de site et répendu la norme RSS. Maintenant le contenu disponible sous ce format a atteint
une masse critique qui permet le développement d'outils basés sur le RSS.

Je ne pense pas que ce soit la complexité du RSS qui a freiné son adoption mais plutôt la masse d'information disponible
à ce format.

Dans un futur proche :

1. Pour le producteur de contenu, le RSS change rapidement le mode de consomation de l'information.
Les outils tel que Netvibes et autres Readers rendent de plus en plus occasionnelle la consultation directe des sites.
Le RSS a fluidifié la circulation de l'info et va permettre maintenant de porter automatiquement son contenu sur de multiples supports
(web, ipod, mobile, papier...).

2.Pour les consomateurs de contenu, la quantité d'information a été déterminante dans le développement du marché des outils utilisant
le RSS mais maintenant il y a trop d'information. Le consomateur va devoir filtrer ce contenu ou encore se munir de systèmes d'alerte.
Je crois qu'un des défauts du RSS est son caractère périssable. Les outils permetant d'archiver et d'effectuer des recherches
dans des sources selectionnées par l'utilisateur me semble indispensables. C'est d'ailleurs l'idée que soutient Franck Poisson dans Webwag.

Dans 1 ou 2 ans :

Le RSS va servir de modèle pour la syndication de service.
Il ne s'agira pas exactement du RSS mais d'une extension de cette norme à l'image de ce que Google a fait avec Gdata.
Il sera alors possible d'afficher à distance non seulement du contenu mais des services.
Pour cela la norme doit s'imposer.

Bon, je me suis avancé j'espère que je n'aurais pas honte de mes prévisions d'ici 2 ans.

Christophe Lauer


Je pense qu'il faut prendre en compte les points de vue des différents acteurs impliqués dans l'utilisation et la publication de RSS.

Pour celui qui veut publier des informations, RSS de par son caractère pratiquement universel est une garantie que a peu près n'importe qui saura utiliser le flux. Je me souviens avoir été enthousiasmé à mon premier contact avec RSS, parce que du point de vue du techie que je suis, c'est autrement plus facile à parser que les formats tels que le célèbre "ultramode.txt" de SlashDot. Ceci est possible parce que RSS n'est en fait qu'une grammaire particulière de XML.

Du point de vue du consommateur d'information, les bénéfices sont doubles : c'est un pur modèle de opt-in donc je peux me désabonner quand je le veux, et deuxièmement, RSS me permet - au moins encore actuellement - de recevoir des informations débarassées de publicité. Je pense que c'est l'explosion de la popularité des blogs et la pression de leurs lecteurs, grands consommateurs de RSS, qui a poussé les grands sites de contenu à publier des flux RSS.

Venons en au point de vue des sites qui publient le contenu : ils ont je pense à traiter la question de la perte de revenus publicitaires liée au fait que de plus en plus, les consommateurs ne liront plus leurs contenus en direct sur leur site, mais au travers de RSS, et donc sans être exposés aux bannières et autres skycrappers qui sont omniprésents sur les sites de contenus. D'un autre côté, l'augmentation de l'utilisation de RSS est telle que je pense qu'aucun site ne voudrait risquer de perdre des lecteurs au bénéfice d'un site concurrent pour avoir simplement refusé de publier en RSS.

Pour le moment, il faut bien reconnaitre que l'utilisation de RSS en dehors des populations qui sont imprégnées de la technologie Web est encore assez faible. L'étude sur RSS de Yahoo publiée en Octobre 2005 (http://publisher.yahoo.com/rss/RSS_whitePaper1004.pdf) indique que seuls 12% des internautes disent connaitre RSS et que seulement 4% déclarent en avoir utilisé RSS.

Je pense que cette utilisation ne pourra vraiment décoller que quand les outils - et je veux dire tous les outils - rendront l'utilisation de RSS plus transparente. Dans cette optique, le consensus autour d'une icône commune (celle présente dans Firefox et Internet Explorer 7) est une excellente chose. Mais il faut surtout que les outils eux même soient RSS aware, et proposent aux utilisateurs la découverte ou la souscriptions aux flux.

Je pense que pour un internaute lambda, RSS est moins aisé à comprendre que ce qu'il a déjà assimilé. L'internaute a appris à distinguer la forme d'une URL - cette chose qui commence par HTTP:// et qui contient généralement WWW - d'une adresse d'email, qui contient généralement le fameux "@" quelquepart au milieu.

Pour RSS, l'adresse est une URL, mais si je veux lire ça dans mon navigateur, je vois plein de signes bizarres et je n'y comprends rien, ça à l'air codé.

De notre côté, nous nous efforçons d'ajouter le support de RSS dans IE7, Outlook, le successeur de Outlook Express, et aussi dans Windows Mobile, juste pour en rendre l'utilisation plus transparente.

Ensuite, concernant les utilisations, je pense que l'utilisation en entreprise est en retard, et qu'il y a des bonnes idées un peu partout, comme par exemple de greffer des flux RSS sur un système de CRM pour être alerté des nouveaux contacts ou des nouvelles opportunités liées à mon portefeuille de clients. Ce n'est qu'un exemple.

Certains usages nécessiteront peut-être d'ajouter quelques extensions à la grammaire RSS de base, comme le fait Yahoo Music, ou via ce qu'on a proposé avec SSE et SLE ou encore comme les "enclosures" qui ont facilité la consommation des poscasts.

Les utilisations de demain sont encore à inventer, soyons créatifs !


A combien de fils RSS êtes vous abonnés aujourd'hui ?


Benoit Dausse

Je syndique à l'heure actuelle (si j'en crois mon FeedDemon) plus de 600 fils...que je ne lis pas quotidiennement. Au jour le jour je consulte quelques 50 sources d'information (blogs ou autres).


Aref JDEY
Plus de 450 fils RSS (plus de 550 il y a 4 mois)


Stéphane Guérin

Aucun. Étrange n'est-ce pas? Et bien j'ai ma liste de lectures quotidiennes. Bien que je diffuse par RSS et que je recommande son utilisation, je n'ai pas encore fait le saut. Par manque de nécessité probablement.


Jean-François Ruiz

J'ai 121 flux dans mon bloglines. Et je suis abonné à quelques autres blogs par mail (2 ou 3). Mais bon j'ai fait une liste de priorité et il y en vraiment peu que je lis quotiennement.


Franck Poisson

L'information tue l'information alors je m'en tiens à une petite cinquantaine bien choisis.


Frédéric CAVAZZA
Près de 280 fils via Bloglines.

Eric DUPIN
103 exactement, mais il faut que je fasse du tri car il y en a dans ma liste que je ne lis plus et d'autres auxquels je souhaite m'abonner.

Jeremie BERREBI
192 via Google Reader et une trentaine sur Netvibes.

Ouriel Ohayon

je lis tres regulierement 50 blogs. et suis abonne a une 150aine


Sébastien Simoni

Je suis abonné à 50 sources environ + http://popurls.com/

Christophe Lauer

La dernière fois que j'ai fait un export OPML depuis mon aggrégateur (RSS Bandit) j'en étais rendu à plus de 1500 flux. C'est énorme. Du coup j'ai fait un petit peu de ménage pour éliminer certains flux défunts. Ce besoin est d'ailleurs un de ceux les moins bien traités à mon sens. Autant il est facile de s'abonner à un flux, ou plusieurs via OPML, autant les agrégateurs sont généralement assez pauvres en fonctionnalités avancées pour supprimer les abonnements à des flux sur certains critères : typiquement, je voudrais que mon agrégateur puisse me désabonner de flux qui n'existent plus, ou qu'il puisse me proposer de me désabonner de flux sur lesquels il n'y a pas eu de nouvelle publication depuis un laps de temps donné. Je n'utilise pratiquement pas de lecteur en ligne car je tiens trop à l'historique des billets et aux fonctionnalités de recherche que propose un agrégateur desktop.



Combien de temps (en une semaine) passez-vous à la lecture de vos flux ?


Benoit Dausse

Grosso modo une à deux heures par jour soit environ 10H/semaine.


Aref JDEY
près de 15h par semaine

Stéphane Guérin

0. Mais je passe beaucoup d'heures, au moins 20, sur mes lectures favorites.


Jean-François Ruiz
Personnellement ça dépend des périodes. Y a des mois ou je vais lire beaucoup et d'autres pas du tout. Un temps pour s'informer, un temps pour agir. Je pense qu'en ce moment je passe en moyenne 4/5h par semaine à lire mes flux.


Franck Poisson

Tous les jours je regarde Webwag plusieurs fois, en un clin d'oeil j'ai accès à mon web: que ce soit des flux d'info, mes comptes emails, mes reminders ou mes notes personnelle. Désolé pour la publicité mais je vous réponds sincèrement.


Frédéric CAVAZZA

ça doit me prendre entre 1 à 2 heures par jour. Et ce sont très certainement les 2 heures les plus enrichissantes de ma journée, elles sont indispensables pour avoir une vision à peu près claire du quotidien (le web en 2006) et de l'avenir (le web 2.0).


Eric DUPIN
De une à deux heures par jour en moyenne, mais pour les raisons évoquées plus haut c'est assez difficile à quantifier car j'ai toujours mes 103 fils dans ma poche ce qui induit une lecture plus morcelée, je peux très bien lire quelques infos sur mon PDA à un feu rouge ou en me rendant à pied à mon travail comme d'autres lisent leur quotidien préféré (en évitant de me prendre un poteau quand même :-)


Jeremie BERREBI

Enormément de temps ! Imposssible de compter !Je consulte en général les news via Google Reader sur mon Treo de n'importe où et toute la journée ! Dès qu'une info m'intéresse vraiment, je la "starize" pour pouvoir la reconsulter au calme depuis mon PC.


Ouriel OHayon

1 a 2h / jour


Sébastien Simoni

idem 1 à 2 h / jour avec des séances de ratrapage le week end.

Christophe Lauer


Moins d'une heure par jour en semaine, mais beaucoup plus longtemps le week-end généralement. Je ne suis pas encore accroc au point d'avoir installé un RSS reader dans mon Smartphone, mais ça pourrait venir.




Notez

Tags : enquete, rss


Dans la même rubrique
< >

Dimanche 20 Décembre 2015 - 09:12 Orange et sa boite à capturer les émotions de Noël



1.Posté par Le blog de Benoit Dausse le 20/07/2006 22:23
Philippe Lagane d'AccessoWeb propose une enqute sur l'avenir du RSS Philippe Lagane, animateur du blog AccessoWeb tente une analyse de l'avenir du RSS dans le web de demain. Pour ce faire, Philippe a eu l'ide plutt intressante d'interroger des blogueurs et/ou concepteurs de sites web pour recueillir leur analyse...

2.Posté par Christian le 21/07/2006 02:42
Je vais faire court mais il faut bien démarrer.
Je ne pourrais pas faire grand chose si je n'avais pas les fils RSS. Malheureusement, c'est encore un peu compliqué à manier dans certains cas. Le fil est parfois peu accessible ou incompréhensible ou le lecteur de flux n'en veut pas.
Ce qui me plaît : bien sûr, il n'est pas nécessaire d'aller sur chaque site, le RSS va chercher l'information.
Mais surtout la liberté, liberté de se désabonner sans se justifier.
Va te désabonner à une newsletter surtout si c'est un copain ou une structure amie qui l'a faite. Et puis dans pas mal de cas, la newsletter ressemble à du spam. Tu te désabonnes : oui, mais tu la reçoit quand-même.
Avec le RSS, c'est quand je veux.
Pas plus de 60 fils RSS mais c'est déjà énorme car je lit tout sinon à quoi cela sert !
Evidemment j'en supprime et j'en prends au moins deux par semaine.
Je part en vacances et donc je ne te lirais que dans deux semaines.
Bonne prose.

3.Posté par denis le 21/07/2006 10:13
Intéressant comme article !

J'utilise feeddemon sur pc et netnewswire sur mac et le plugin de newsgator pour mon pda. Le tout est syncroniser, si je rajoute un flux sur l'un des 4 supports (il y a aussi la version en ligne) les 4 se mettent à jour.

J'ai actuellement 137 flux dans divers catégories.

Pour finir lorsque je rajoute un flux dans newsgator je le rajoute également dans netvibes, qui est pour moi un outil vraiment bien fait, très ergonomique, et je pense (comme le pense 37signals) que le design et l'ergonomie prime sur les fonctionnalitées bien qu'un minimum soit obligatoire. Et la les agréagteurs logiciels sont beaucoup plus souples. En effet, il stocke les flux derniers titres mais également les anciens (on peut en outre dire combien de titres il doit garder). On peut créer des sortes de répertoires liés à des mots clés et tous les titres de tous vos flux comportant ces mots clés seront affichés dans ces répertoires.

Voilà !

4.Posté par Bournizien le 21/07/2006 10:26
Bonjour,

Suite à la remarque de Jeremie BERREBI (concernant les flux RSS sur les sites médias), Le Figaro.fr possède une page explicative sur l'intégration des flux RSS ( www.lefigaro.fr/rss/ ). Les boutons en bas de chaque page ne sont peut-être pas la solution idéale. Cependant, nous sommes très ouvert à vos propositions pour rendre ce service plus accessible aux utilisateurs du web.

Guillaume Bournizien
Chef de projet marketing

5.Posté par jid le 21/07/2006 10:34
trsè intéressant ce billet.

Je confirme le besoin de pouvoir nettoyer une liste OPML.

6.Posté par Bagatelles, créateur de cadeaux - le Blog le 21/07/2006 10:56
L'avenir du RSS dans le Web de demain Un lien trouvé via Presse-citron, et que du beau monde pour répondre à quelques questions sur l'avenir du RSS. Usages, fonctionnement et accessibilité sont les grands thèmes abordés. A lire de toute urgence si...

7.Posté par adel le 21/07/2006 11:01
good job pour le post,
on peut considérer les participants à ton enquéte comme les meilleurs acteurs du web2.0
je croyait qu'avoir une centaine de flux était trop. quand je vois que les gars, je ne peut que tirer un chapeau bas.

8.Posté par akortex le 21/07/2006 11:53
Tres interessant d'avoir un avis croisé de plusieurs blogeurs que je lis regulierement.
Un outil tres interessant qui transfome RSS en d'autres formats : www.xfruits.com/

9.Posté par Le Blog de WMaker le 21/07/2006 12:32
L'avenir du RSS dans le Web de demain Sebastien SIMONI a eu le plaisir de participer à l'enquête de Philippe Lagane , animateur du blog AccessoWeb, à côté d'une dizaine de personnalités du web2.0 tel Jeremi Berrebi , Franck Poisson ou encore Frédéric Cavazza . L'enquête a...

10.Posté par Le Barrablog le 21/07/2006 13:53
C'est vrai que j'aurais bien donné mon avis... mais rss=Web3.0, non. Un composant de l'architecture, oui.

A voir...

::

11.Posté par PMS le 21/07/2006 14:00
Un autre outil intéressant, qui permet de fusionner et de filter des flux rss:
www.atiki.com

L'extension greasemonkey pour Firefox est particulierement utile.

12.Posté par Romain Courtois le 21/07/2006 15:21
L'avenir du RSS Le RSS permet aujourd'hui de mettre en avant de nouveaux modes de communication et d'échange d'informations. Ces nouveaux usages représentent une des pierres angulaires du 2.0. Pour preuve, le nombre d'agrégateurs, de Start page, de générateur de...

13.Posté par weetabix le 21/07/2006 15:43
bel article ! ave cplein de gens que je connais et ke je lis !
par contre un peu long à lire ! tu aurais du poser une question et garder les autre spr un autre article..bravo philou !

14.Posté par philippe le 21/07/2006 17:06
bonjour à tous

J'aurais bien voulu faire intervenir plus de monde, mais ce n'est pas toujours facile ;)

Vos commentaires prouvent que ce sujet est un outil d'avenir et que l'on a pas fini d'en parler.

RSS = Web 3.0 .... Attention, je n'ai pas dit qu'il y aurait que ça, mais le présent nous prouve que le RSS fera de plus en plus présent de notre Web quotidien.

Merci également aux encouragements laissés sur les commentaires. Tous les honneurs doivent aller à ce qui ont répondu à ce petit questionnaire :)

Continuez de laisser vos impressions, vos envies, idées, etc ...

15.Posté par JF Ruiz : La révolution web 2.0 en live ! le 21/07/2006 23:12

16.Posté par BANQUE DE SON le 22/07/2006 19:47
BANQUEDESON.COM
Compositeur de musique: de film télévision, jeux vidéo, album, événementiels, multinédia etc...

Bonjour, je suis une boite de prod .je proposer des instrumenteaux!
Contacter moi: banquedeson@voila.fr
Compositions originales, illustrations sonores,
déjà à mon actif plus de 160 instrumentaux.
Pour toute utilisation de mes instrumentaux, me prévenir en me demandant mon accord.
En me commmunicant le nom, le numéro de télèphone, l'adresse de la société utilisatrice.
Toutes les prods de yohan, tous les genres, tous les styles (prod americaine/rap/r'n'b/dancehall /rock/jazz/classic/soul...). Garantie très bonne qualité, tres lourd!!!

WWW.BANQUEDESON.COM
moteur de recherche(google) tape tous attachés: banquedeson.com

17.Posté par chouingmedia stratégie éditoriale promotion de contenu le 22/07/2006 21:00
Sites médias et flux RSS : la poule et son couteau Qu'est-ce que la syndication de contenu ? Définition et (rapide) historique La syndication permet à un éditeur d'afficher son contenu sur d'autres sites que le sien. Exemple : vous êtes un site automobile qui réalise chaque semaine l'essai d'une...

18.Posté par Mael Le Hir le 23/07/2006 20:51
Bonjour,

Bravo pour cet article très intéressant.

* sur les pratiques :
il aurait été intéressant que vos interlocuteurs précisent l'origine des flux RSS qu'ils lisent. C'est-à-dire : est-ce qu'ils lisent plutôt des flux venant d'un site particulier, ou plutôt des flux combinant plusieurs sources (del.icio.us, Technorati, Wikio, résultats de moteurs de recherches, etc.) ?
Pour ma part, j'ai commencé à utiliser les flux RSS pour faire ma veille personnelle en identifiant des sources [réflexe de veilleur ?] ; mais maintenant j'ai tendance à les diversifier avec la 2ème catégorie de flux dont je parlais.
Par ailleurs, je filtre aussi les flux de sites d'info (PQN, etc.) avec des mots-clés avec Alert Info : là je suis abonné à un sacret paquet de flux pour ne lire qu'un nombre réduit de messages.

Autre info qui aurait été sympa (certains y ont répondu) : outil on-line ou off-line ? Et pourquoi (ergonomie, fonctionnalités, accessibilité, etc.) ?
Pour ma part, j'ai choisi Alert Info (pour la seule raison évoquée plus haut : les flux déjà rentrés [et que je n'ai pas choisis] et les filtres), Thunderbird (pour les flux emploi et un ou deux flux loisir) et RSS Bandit. Donc que du local pour ma part.

* sur le RSS
J'attends vraiment de voir comment cette technologie va être utilisée dans les entreprises. A l'heure actuelle, certains (en entreprise) ont encore du mal à envoyer des « mailles » ! Mais je constate par ailleurs que les flux RSS servent de moyen d'échange d'info entre plusieurs entreprises (relation entreprise-prestataires de services, notamment), et que les portails documentaires incluent cette norme. Mais à voir les usages ? Quelle sera l'appropriation du RSS par tous ?
Autant avant, le mail correspondait à un schéma connu (le courrier), autant le RSS me semble moins évident à intégrer. Peut-être le spam sera-t-il un allié, car l'abonnement à des flux est anonyme et discret (l'émetteur ne sait pas que vous vous désabonnez : ça, c'est un atout).
En outre, je rejoins les remarques sur la gestion des flux par les navigateurs qui doivent impérativement simplifier leur gestion (Opera a proposé des choses intéressantes) et leur ergonomie !
Enfin, le problème que je rencontre, c'est la gestion globale de tous mes flux notamment de nettoyage des flux morts.

19.Posté par weetabix le 23/07/2006 22:47
le RSS est top trop bien..maintenant cest lutilisation qui en sera faite qui va le développer ou pas..
cest comme pr les mails, cest génial les mails..mais kan on est spammé, çà devient moins génial !

20.Posté par Ramenos le 24/07/2006 09:54
Le RSS représente selon moi un un moyen d'accès à l'information qui n'est pas prêt de voir sa mort arriver. Cependant, je pense qu'à l'heure actuelle et contrairement à ce que la plupart des informaticiens pensent, les utilisateurs lambdas n'ont pas été suffisamment sensibilisé aux flus RSS. Quand je vois certaines personnes de mon entourage qui vont voir leur 10 sites à la main et qui sont stupéfaites lorsque je leur parle de RSS et des agrégateurs, ça donne à réfléchir. Le RSS ? Oui. En entreprise ? Très bientôt je pense. Mais n'oublions pas l'utilisateur lambda.

21.Posté par gilles le 08/08/2006 21:48
En écho à ce qui est plus haut: j'apparente RSS au phénomène WAP il y a 7 ans: les geeks en parlent, le commun des mortels ne voit pas l'intérêt, ne connait pas et ne voit pas l'utilisation. Et, comme le WAP, RSS finira par percer...mais pas sous sa forme actuelle. La route risque d'être longue.

22.Posté par wee le 08/08/2006 23:47
le WAP , tu dis ? kesako ?
vive le GPRS !!
LOL

23.Posté par philippe le 09/08/2006 04:22
Bonjour Gilles. Je crois pour ma part que le RSS percera plus vite que ne l'a fait le WAP. Et surtout, prendra énormément d'ampleur dans les années à venir. C'est une forme d'information géniale pour celui qui n'a pas le temps de lire les journaux tous les jours ou pour se tenir informé de tout.

A voir et à observé :)

24.Posté par gilles le 11/08/2006 09:01
Je suis d'accord, la syndication est amené à avoir un fort développement car elle apporte beaucoup. En revanche, il reste du travail pour que tout le monde comprenne comment cela fonctionne et qu'il y ait des applications pour le commun des mortels.

25.Posté par web cam girl le 27/08/2006 17:16
web cam girl A new usefull post made by ...

26.Posté par jfr(2) le 23/04/2007 20:41
Voilà quelques mois que je teste (pour l'avenir de ma boite et ma curiosité perso) ce que font les 'personnalités ci-dessus' et tout ce qui tourne autours du RSS...
j'attends avec impatience une version française de feedburner (pas pour moi mais pour ceux qui transitent par feedburner au travers des blogs et sites)... avec les spécificités suivantes:
- rémunération de ceux qui mettent un bandeau 'flux' sur leur site
- gestion de la diffusion d'email plus étendue en ayant la possibilité d'intégrer son carnet d'adresse aux destinataires (une sorte d'externalisation de sa newslettre)
- régie publicitaire de flux en pensant surtout aux sites de vente privées qui ont du mal à s'y mettre
- sélectivité des flux (en fonction de mots clefs) que l'on souhaite faire apparaitre...
- un langage plus simple du type 'ajouter les dernière infos dans mon navigateur' plutôt que s'abonner au flux RSS j'attends également le développement du flux personnalisé - privatif... permettant de recevoir des flux rss sur son navigateur plutôt que dans ses mails...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter









Les derniers articles



Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay