Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

le Lundi 23 Septembre 2013


A quelques minutes du dévoilement de la Surface 2 et de la Surface Pro 2 qui ne seront commercialisées qu'à la fin octobre, Accessoweb vous propose de rafraîchir vos connaissances sur la première génération d'appareils estampillés Microsoft et vous donne un aperçu de Windows 8.1. La Surface RT, nous le rappelons, est actuellement vendue à 330 euros pour le modèle de 32GB, ce qui en fait un concurrent sérieux aux tablettes sous Android en plastique et à la finition plus que douteuse.


Surface RT, une tablette pour stimuler la créativité des OEM?

Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1
Microsoft a surpris tout le monde l’an passé en annonçant son arrivée sur le marché des PC et tablettes en tant que constructeur. Certains OEM, comme Acer, ont d’ailleurs fait publiquement savoir leur mécontentement peu de jours après que le voile sur Surface a été levé. La raison évoquée par Microsoft pour justifier sa transformation comme constructeur de PC/Tablettes est en apparence simple: Surface devait être un guide pour les OEM, un stimulateur leur montrant la vision de Microsoft de l'ère post PC. La tablette devait émuler la créativité des partenaires... Un an après, le seul constructeur supportant Windows RT serait Nokia avec sa présumée tablette Sirius aussi connue comme Lumia 2520 (si celle-ci n'est pas annulée en raison du rachat de l'entreprise par Microsoft) .


... ou la première étape de l'Apple-isation de Microsoft?

La récente acquisition de Nokia par Microsoft semble indiquer que la logique derrière la marque Surface s'apparente  plus à une défiance du géant des logiciels vis à vis des constructeurs.  Après l'immense succès des netbooks, les constructeurs de PC ont eu énormément de mal à contrer la montée en puissance des tablettes. Pire, de plus en plus d’OEM font faux bond ou des infidélités au géant de Redmond. Et même HP, le plus fidèle des constructeurs de PC, produit désormais des tablettes Android et des chromebook!! Sortir la marque Surface de l’ombre serait la solution trouvée par Microsoft pour pouvoir s’il le souhaitait du jour au lendemain avoir une approche complètement verticale, à l’instar d’Apple.

Cette stratégie de verticalisation a un prix. Les faibles ventes de tablette Surface première génération ont plombé les comptes de l'entreprise de près d'un milliard de dollars. Et certains actionnaires de Microsoft acceptent mal ce qu'ils considèrent comme une coûteuse plaisanterie. Cette tablette Surface RT est-elle pour autant un flop?


Design et matériel

Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Microsoft devait pour sa tablette se démarquer de la concurrence et, pour le coup, le parti pris du département du design est réussi. La tablette Surface est effectivement dans une catégorie à part tant au niveau de la conception que de la réalisation. 
 

Construite en VapoMg, un alliage spécial de magnésium, la tablette Surface pèse 690gr, soit à peine 50gr de plus que le dernier iPad d’Apple. Son design anguleux (tous les angles de la tablette sont de 22° : les bords, les caméras, l’inclinaison du pied) est résolument masculin. 
 

L’avantage du choix de ce matériau précis ? Un sentiment de solidité incomparable. Les tablettes de Samsung avec l’utilisation massive de plastiques ont l’air à côté de jouets. Pour prouver la solidité de l’objet l’équipe ayant développé la tablette Surface l’a équipée de roulettes pour s’en servir comme skateboard  ; c’est dire à quel point l’objet est durable et résistant. Seuls Apple et Sony sont parvenus à un tel niveau de qualité de construction.

Microsoft a opté pour un port full-USB et non micro-USB. Cela facilite la connexion de la tablette avec les accessoires de type imprimantes ne possédant pas de port wifi. Il est également possible d'étendre la mémoire via un slot micro-SD accessible derrière le pied.

 

 

Le format de la tablette en lui-meme a dû faire débat au sein du département design. Doit-on tenir sa tablette horizontalement et verticalement ou l’un de ces usages doit-il prédominer sur l’autre ? Voilà la question qui s’est posée avec la tablette Surface RT. En préférant un format 16/9ème (1366x768), Microsoft a, semble-il, opté pour la deuxième solution : l’utilisation de l’appareil se fera donc principalement en mode paysage. Tenir une Surface d’une main en portrait est toutefois possible, mais le nombre d’applications compatibles est limité et le coté allongé de l’appareil peut déstabiliser dans un premier temps. Seules certaines applications comme Bing news (voir illustration plus bas), donnent du sens à ce type d'utilisation. 


Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Des accessoires qui font "clic"!

Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1
Là où se situe le véritable génie de tablette Surface est dans son clavier ou plutôt dans ses claviers magnétiques. Microsoft propose en effet deux types de clavier optionnel: le touch capacitif, fin de 3mm et le type mécanique, d'une épaisseur de 5mm. Je ne vous cache pas ma préférence personnelle: elle va clairement pour le type.


Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Performances générales

Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Certains d’entre vous ont peut-être été rebutés en touchant l’objet à la Fnac : le manque de stabilité, et les ralentissements divers des unités de démonstration pourraient refroidir les plus enthousiastes.

Je ne comprenais pas ces différences de comportement entre l’appareil que j’avais en test chez moi et celui que j’avais devant les yeux dans le magasin, jusqu’à ce que je fouille dans les paramètres de l’appareil en exposition et regarde la dernière date de recherche de mise à jour : elle remontait à plus de cinq mois…  

Microsoft a, il est vrai, tatonné avant d'offrir aux premiers acheteurs de la Surface RT une version stable dont le wifi ne saute pas toutes les deux minutes. Ces quelques problèmes logiciels réglés en avril, la tablette est depuis un vrai plaisir à l'utilisation quotidienne pour le traitement de texte (grâce au clavier Type) et le surf.

Internet explorer 11, le navigateur de 8.1, fait son travail de façon admirable. Il gère même Adobe Flash, ce qui rend inutile la création et l'installation de certaines applications. A titre d'exemple, j'ai pu commander hier le tirage d'une photo sur toile sur le site de Darty depuis la tablette Surface, là où depuis un appareil Android et iOS j'aurais dû installer une application.

Les composants internes, un Tegra 3 quad Core et 2GB de RAM, quoique datant d'un an, parviennent amplement à faire fonctionner Windows RT 8.1.  Et l'autonomie de 8h offerte par la batterie est assez honorable, quoique inférieure à celle du dernier iPad. On a hâte de savoir quel type de matériel se trouvera sous le capot des Surface 2 et des Surface Pro 2.

 

 


Le catalogue d'applications bonus pour Windows 8, frein pour Windows RT?

Avec 117 000 applications, le Windows Store pour Windows 8 et Windows RT est pour le moins maigrichon. Mais est-ce si important quand vous possédez un appareil sous Windows 8 qui peut faire fonctionner des programmes tel Adobe Creative Suite? A moins que vous ne préfériez Adobe Photoshop Express?

Sur RT et RT 8.1, l'OS de cet tablette Surface RT, la question est toute autre. Le système d'exploitation ne pouvant bénéficier de la rétrocompatibilité avec les applications x86, vous devrez vous contenter de cette centaine de mille d'applis du store. Rassurez-vous, avec la masse d'appareils commercialisés depuis 2012 pouvant utiliser les applications Modern,  ce catalogue connait la croissance la plus rapide jamais observée sur un OS. L'offre du Windows store devrait même égaler d'ici l'an prochain celle du store de Windows Phone, pourtant de 2ans son aîné.

Facebook et d'autres grands noms de développeurs viendront étoffer cette offre les rangs lors du lancement officiel de Windows 8.1 le mois prochain.

Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Windows 8.1 et RT 8.1 vers plus de multitâche

Le retour du bouton démarrer excepté, la grande innovation de cette mise à jour de l'OS est l'amélioration du multitâche. Alors que W8 et RT rendaient possible l'ouverture de deux applications simultanées, W8.1 et RT 8.1 permettent d'augmenter ce nombre d'applications ouvertes (à condition que la résolution de votre écran vous le permette) et de scinder l'écran en 50/50, 60/40, 70/30 ou en 33/33/33 quand vous en affichez trois. 
 
Si vous avez atteint le nombre maximal d'applications affichables, l'appli que vous tentez d'ouvrir se placera au premier plan au milieu de l'écran et il vous suffira de sélectionner laquelle des deux applis se trouvant en arrière-plan vous souhaitez remplacer.


Test de la tablette Surface RT et aperçu de Windows RT 8.1

Quel futur pour Windows RT?

Demandez à n'importe qui autour de vous s'il sait ce que signifie Windows RT et en quoi cette itération est différente de Windows 8, vous verrez les yeux de votre interlocuteur s'écarquiller. Oui, Microsoft a le chic pour compliquer ce qui est simple.

Alors que Microsoft s'
etait refusé de nommer la version de son OS sur ARM "Windows 8", la mise à jour disponible le mois prochain au téléchargement portera le nom de Windows 8.1 RT. Cela r
ajoute encore plus de confusion au schéma des appellations de produits Microsoft.

Cette tradition est malheureusement bien ancrée à Redmond:
on se souvient en effet  du premier nom de Windows Phone 7 aka "Windows Phone 7 Series" ou des multiples versions de Windows 7 (family edition ou media center edition). Com
me l'ont suggéré plusieurs observateurs de la marque, peut-être aurait-il mieux valu que Microsoft se sépare de l'appellation Windows ou que l'appelation Windows mobile soit conservée pour la différencier de Windows tout court.

Après la mise à jour RT 8.1, qu'adviendra-t-il de ce système d'exploitation? Avec l'émergence de processeurs x86 de plus en plus performants et de moins en moins énergivores, la question de l'utilité d'une version de Windows pour une architecture ARM se pose déjà clairement aux OEM. Le salut de RT viendrait de la fusion de cet OS avec Windows Phone. C'est en tout cas ce qu'on comprend des récentes déclarations de Terry Myerson.
 
 

Verdict

Pour un premier essai dans le monde des tablettes, la tablette Surface RT de Microsoft est une vraie réussite au niveau du matériel. Même si l'écran n'est pas en full HD, le texte reste parfaitement lisible grâce à une technologie maison de Microsoft qui permet de garder les caractères nets même zoomés.

Si votre utilisation d'une tablette se cantonne au traitement de texte, à l'écoute de musique, au surf sur le web et à quelques jeux occasionnels, alors cette Surface RT est ce qu'il vous faut / surtout au prix actuel: 339€ pour 32GB et 439€ pour 64GB.

Si en revanche, vous voulez utiliser des applications bien précises sur votre tablette, assurez-vous que le store de Windows les possède bien ou en possède des équivalentes.


 


En guise de conclusion...

En l’espace d’à peine un an, Microsoft s’est propulsé à la cinquième place des constructeurs de tablettes, derrière Apple, Samsung, Sony et Amazon : résultat assez impressionnant pour un nouvel entrant, même si le tribut à payer est lourd pour les finances de l'entreprise.


Microsoft aurait sûrement connu moins de déboirs si le travail de pédagogie pour distinguer RT et Windows 8 avait été un peu plus efficace et si le prix n'avait pas été aussi élevé dès le départ.

Espérons que la deuxième génération, annoncée aujourd'hui, connaîtra plus de succès.


 

 



Notez



Dans la même rubrique
< >

Mardi 25 Mars 2014 - 07:29 Mini Tripod Deluxe ( XSories)



1.Posté par école Fès le 17/10/2013 20:24
Microsoft doit vraiment pousser ses produits dans le marché des tablettes sinon la societe ne restera pas dans le club des grands plus longtemps

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter












Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay