Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


Qu'est ce qui est le plus dangereux sur un blog, le billet ou les commentaires ?

Publié par Philippe . le Samedi 29 Mars 2008



Je ne vais pas, dans ce billet, re parler de toutes les affaires qui ont mis " en pétard " toute la blogosphère ces derniers temps, mais plutôt dire 2 mots sur le "droit de réponse " que j'ai publié vendredi.

Comme d'autres, j'ai donc reçu un mail, écrit par un avocat, et diffusé par son client, me demandant de publier " un droit de réponse ", invoquant l'article 6, IV de la LCEN du 21 juin 2004( Loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique ) et pouvant amener à une sanction de 3750 Euros d'amende si la publication n'est pas effectuée dans les 3 jours.

Je ne vais pas vous la " jouer ", ce mail m'a fait " flipper ", et malgré quelques coups de fils à des amis de confiance et de bons conseils, j'ai eu du mal à l'oublier.

Malgré tout, j'ai pris le temps de la réflexion et le lendemain j'ai demandé conseil auprès de mon assistance juridique.

Comme on le dit, " nul n'est sensé ignorer la loi ", mais je dois bien avouer que je n'ai jamais pris le temps de lire le résumé de 2800 pages de la loi française :) et quand bien même je l'aurais fait, comment, sans en faire son métier, se rappeler de tout ce qu'on a lu.

La personne de l'assistance juridique que j'ai contacté ( ben oui hein, je n'ai pas d'avocat, enfin ... pas encore ) m'a expliqué ce texte et m'a fait comprendre que chaque citoyen avait le droit absolu de demander un droit de réponse à un média ( oui, oui, elle a dit que mon blog était un média , et elle est spécialisé dans les TICE ) s'il considérait que la publication portait atteinte à sa personne ou son entreprise.

Cette personne m'a également incité à contacter l'avocat de la partie adverse afin de demander des explications sur des points d'incompréhensions de ma part, ce que j'ai fait . Outre un départ de discussion un peu froid ( appel entre midi et deux, un peu de bafouille de ma part, et un emploi du temps surbooké de l'avocat ), celui ci m'a expliqué que cette affaire avait pris une tournure non voulue, due à des commentaires plutôt virulents à l'encontre de son client. Et également, que cette demande de " droit de réponse " permettait un arrangement amiable évitant à chacun des blogueurs des frais.

La discussion s'est terminée par un " je prend note de la publication du "droit de réponse " , vous en remercie et vous souhaite une bonne fin de journée ".

Je dois dire que lorsque j'ai reçu le mail, ma première réaction était d'appeler l'avocat, ce que l'on m'a un peu dissuadé de faire ne sachant pas vraiment ou je mettais les pieds. Mais que voulez vous, je suis peut être naîf, débutant, ou tout simplement idiot, mais je pense, et continu de penser qu'il existe toujours une solution d'entente entre 2 personnes de bonne foi.

Quoi qu'il en soit, cette diffusion de " droit de réponse ", qui fut une première pour moi, m'amène à me poser la question suivante : " qu'est ce qui est le plus dangereux sur un blog, le billet ou les commentaires ? "

N'allez surtout pas croire que suite à ce billet, tous les commentaires seront modérés. Il n'en ai nullement question.

Mais si on regarde bien, un blogueur peut, sur un billet, lacher sa colère sur une personne, une entreprise, ou autres, sans pour autant diffamer sur celle-ci et provoquer une vive réaction de la part de ses lecteurs, qui, pourrait engendrer des mots pouvant porter atteinte à cette personne, entreprise, etc ... et dans ce cas là, si on se recentre sur l'affaire FUZZ, alors le blogueur se trouve à ce moment là, hébergeur du commentaire diffamatoire et donc directement impliquer dans un quelconques procès, si procès il y a.

Alors comment faire ?

Et bien, restant sur ma croyance à l'entente cordiale, et sachant que 95 % des commentaires déposés sur un blog sont rédigés par des blogueurs, je crois qu'il serait important que NOUS MEME, et je m'inclus dedans, faisions attention de ne pas mettre l'auteur du billet dans une situation désastreuse sous prétexte d'un coup de colère , qui, en général, se termine par un second commentaire disant ceci " bon, désolé de m'être emporté sur mon commentaire précédent, mes paroles ont été très virulentes, mais ..... " . Et oui je sais, les premières impressions sont souvent les meilleures, mais nous, blogueurs, avons un peu trop tendance, à certains moments, de taper au clavier plus vite qu'on ne réfléchie ".

En tout cas ce " droit de réponse " m'a servit de leçon. Bien sur, la simple publication de ma part servait à m'éloigner de toutes poursuites pouvant porter préjudice à mon portefeuille, mais, avec le recul, je me dis que je serais plus vigilant sur mes propos et dans le cas d'affaire comme celle-ci, ou je déciderais de faire un billet, je serais très regardant sur les commentaires postés et n'hésiterais pas à modérer ou purement et simplement, supprimer tous commentaires qui me paraîtrait tendancieux.

En complément de ce billet, je vous invite à lire ( pour ceux qui ne l'aurait pas encore fait ) les 2 billets de Maître Eolas :


Désolé d'avoir été un peu long ( pour ceux qui auront lu ce billet jusqu'à son terme ) mais d'une part je souhaitais expliquer pourquoi un " droit de réponse " avait vu le jour sur le blog sans autres explications, et d'autre part, parce que cette réflexion je voulais la partager avec vous afin de savoir qu'elle était votre position face aux commentaires laissés sur votre blog et comment gériez vous tout ça dans le cas ou ceux ci ne sont pas très sympa.



Notez



Dans la même rubrique
< >

Dimanche 20 Décembre 2015 - 09:12 Orange et sa boite à capturer les émotions de Noël



1.Posté par Badoux C le 30/03/2008 04:04
C'est du gros n'importe quoi !
Ou se trouve notre démocratie dans tous ça. Je vous le demande !?

Vraiment pitoyable. Chacun essaye de trouver un article juridique pour en tirer un profit (financier, promotionnel, etc..) ! Un droit de réponse, pfff... Et l'espace commentaire sert à quoi alors ?

Pour ma part, je ne prendrai même pas le temps de répondre à ce mail. Et le passerait d'office en SPAM dans mon GMail ! S'il souhaite me communiquer une demande X Y, alors qu'il le fasse par recommandé (que je refuserai bien évidemment) !

P.S: Si je ne m'abuse, un e-mail, ne peut-être compté comme une pièce valable de "contact", devant un tribunal (en suisse tout du moins).
D'ailleurs une demande en bon éduforme, doit être passée part recommandé (avec signature du destinataire). Un e-mail n'arrive pas systématiquement à destination. Anti-spam, Anti-phising, etc... Donc, aucune preuve que celui-ci soit bien arrivé !

Voila !

Je reste sans voix devant le cirque qu'il est entrain de s'installer sur Internet ! Vous faite vraiment pitier à voir ! Aller voir ailleurs si vous n'êtes pas satisfait !

2.Posté par Jean-Marie Le Ray le 30/03/2008 05:18
Il me semble avoir lu dans le billet d'Eolas que le droit de réponse doit être proportionné. Donc si c'était un droit de réponse à un commentaire, il devait être publié en dessous dudit commentaire. Si c'était un droit de réponse à un billet, il aurait dû être publié comme dans ton billet http://blog.accessoweb.info/Droit-de-reponse_a3079.html tout en respectant la longueur du billet original. Et en cas d'un droit de réponse plus long que le billet original, cela aurait dû faire l'objet d'un accord préalable avec toi.
Par conséquent, il me semble que tu as accordé au Monsieur en question bien plus de place qu'il ne le méritait...
Jean-Marie

3.Posté par Folgaci le 30/03/2008 09:02
Beaucoup d'internaute croient que le net est un espace de non droit.
Et bien non ! Le net est un outil et vous êtes dans la réalité, pas la matrice !!

Le nombre de diffamation sur le net, de non respect des règles les plus simples comme le droit à l'image (nombre de vidéos qui ne se gène pas pour diffuser l'image de quelqu'un (de non public) et le diffuser sans son autorisation).

Bref, pour moi, l'internaute moyen est un peu ignorant sur des choses qui devrait être connu de sa part.

4.Posté par xyz le 30/03/2008 09:10
Tu as bien fait de poster le droit de réponse.
Cela ne tue personne d'ajouter un article, surtout quand il donne l'autre version des faits

Dans l'affaire dites "blogotop", on entends toujours le bloggeur et pas la société.

On devrait tous avoir droit à entendre les deux versions ...


5.Posté par Fred le 30/03/2008 10:45
Salut Philippe,

Comme je te l'ai dit dans les mails que nous avons échangés à ce sujet, il est certain que cette affaire apporte un nouveau regard sur ce que nous faisons quotidiennement. Le fait est que les blogueurs doivent se montrer prudents, essayer d'être aussi objectifs que possible, surtout lorsqu'ils traitent de ce type d'affaires.

Le droit de réponse de Laurent D est à mon sens normal. Pour l'avoir eu au téléphone vendredi matin, je comprends son point de vue, et ce même si nous ne sommes pas forcément du même avis. Maintenant, comme tu le dis, on a souvent tendance à écrire plus avec notre coeur qu'avec notre tête et, forcément, cela peut nous porter préjudice. En ce qui me concerne, j'ai préféré réécrire l'article original que j'avais posté au sujet de cette affaire. Pas parce que Laurent D me l'a demandé (d'ailleurs il ne m'a demandé que de supprimer un commentaire), pas par crainte de son avocat, mais tout simplement parce que je me suis rendu compte que j'étais allé un peu trop loin sur certains passages.

Quoi qu'il en soit, toute cette histoire me servira de leçon. Je m'abstiendrai dorénavant de juger ce type d'affaires et je me concentrerai davantage sur ma ligne éditoriale, c'est-à-dire les nouvelles technologies. C'est nettement moins "dangereux", hein :)

6.Posté par Chistian Bensi le 30/03/2008 12:48
J'ai toujours pris l'habitude de ne dire sur un sujet que ce que je dirais à la personne concernée si je l'avais en face de moi.

Comme je n'aime pas particulièrement recevoir des coups de poing :-D , j'utilise généralement des propos très mesurés. Et quand je suis critique, je le fais avec humour. Je publie de temps en temps sur la plateforme Agoravox. Si tu ne calmes pas le jeu, les commentaires se transforment très vite en vrai bagarre rangée. Je crois vraiment que c'est la meilleure formule. On ne convainc pas les gens en les insultant mais en présentant son point de vue calmement.

7.Posté par farfadette le 30/03/2008 13:57
la je sens que l'on va quand meme vers une grosse censure ... je ne vois pas pourquoi il y aurait un coin ''commentaires'' si ce n'est pour ne pas y mettre ce que l'on pense ! quand on parle avec quelqu'un dans la vrai vie on dit ce que l'on pense a lors pourquoi pas ici ! je ne vois pas l'interet de ce mail d'avertir de mettre un droit de reponse !
avec l'affaire d'eric qui vient de se passer je sens que la porte est ouverte a tout type de traquage ...

8.Posté par Badoux C le 30/03/2008 14:33
Désolé mais quand j'entends des commentaires comme ceux-ci, je tombe radicalement sur le cul. Comment vous pouvez vous laisser faire ainsi ? Je ne crie pas à l'Anarchie. Mais écoutez vous ! En gros, vous n'osez plus dire quoi que ce soit, juste par crainte de récidive ! Ben, bravo ! Franchement, vous n'avez pas le sentiment de vous faire manipuler, de perdre votre liberté d'expression ?

Quand on pense des choses, ces dans notre droits de les dire. Et si cela dérange l'interlocuteur, c'est dans son droit de le faire savoir !
Maintenant de la à passer par un avocat, je trouve cela vraiment pitoyable ! Faut arrêter ! Nous sommes des adultes, qui pouvont nous comprendre, nous excuser, nous arranger. Alors pourquoi vouloir jouer au "primate" et passer par des extrêmes pour arriver à son but ? Pourquoi ne pas simplement demander des excuses, ce serait tellement mieux et plus simple pour tous. N'avez vous plus d'humanité. ? Ou est passé votre deuxième degré ?

Le web, est entrain de devenir du gros n'importe quoi et je vous assure que cela me désole du plus haut point ! (Bref, vous vous en fichez probablement). La preuve à nouveau que le monde part radicalement en (couilles) cata.

Les personnes comme Laurent D sont pour moi, des personnes qui ne réfléchisse pas vraiment plus loin que le bout de leur nez. Sont-ils au moins conscient de leur actes ?

Pour conclure:
Si j'avais ce monsieur D devant moi, je peux vous assure que je ne serait pas aussi à cheval sur mes mots, et que je me ferai un énorme plaisir, à lui expliquer la logique de la vie et le droit de parole de chacun (à mon sens bien sûr).

P.S: Je ne cherche pas la guerre. J'estime simplement, avoir le droit à la parole comme Laurent D la eu dans ce billet. Et s'il faut que je commence à modérer mes propres commentaires, alors autant ne plus commenter du tout.
Bravo la mentalité. Bravo.


9.Posté par Richard le 30/03/2008 16:13
Selon l'article 1 du décret n°2007-1527 du 24 octobre 2007 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne et pris pour l'application du IV de l'article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique :
"La demande d'exercice du droit de réponse mentionné au IV de l'article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée est adressée par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ou par tout autre moyen garantissant l'identité du demandeur et apportant la preuve de la réception de la demande.
La procédure prévue par le présent décret ne peut être engagée lorsque les utilisateurs sont en mesure, du fait de la nature du service de communication au public en ligne, de formuler directement les observations qu'appelle de leur part un message qui les met en cause."
Selon l'alinéa 2 et vu la plate-forme utilisée, Laurent D. aurait donc dû formuler ses observations directement en commentaire et ne pouvait invoquer de droit de réponse.

10.Posté par Badoux C le 30/03/2008 16:46
@Richard, ben voila un commentaire intéressant ! Merci.

11.Posté par philippe le 30/03/2008 17:33
effectivement Richard, interessant comme passage, j'avais du passer un peu vite la dessus.

Christophe, dans mon billet, je dis simplement qu'il s'agit de faire attention dans les propos que l'on tient. Quand tu dis, si je me retrouvais en face de M. X, ..... nous sommes d'accord, mais les écrits restent et les paroles s'envolent.

Dans ces dernières semaines nous avons vu éclater bcp de choses, plus qu'à l'accoutumé j'ai envie de dire, et je pense que ça ne s'arretera pas là. Personnellement je ne suis pas dans une ligne éditoriale peopolisée :) mais si le simple fait de relater un problème peut en créer d'autres, je me dis qu'il faut faire attention.

On a vu dans bien des cas les limites de la liberté d'expression. Nous ne sommes pas en chine ou dans tout autre pays soumis à une dictature quelconque, mais une brèche s'est ouverte et on peut imaginer que bcp vont se faufiler à l'intérieur.

Après , peur ou pas peur, c'est la nature de l'être humain.

12.Posté par xyz le 30/03/2008 17:56
Non, c'est juste que la liberté de l'un s'arrête où celle d'autrui commence ... les gens l'oublient trop souvent.

La diffamation (comme cela a été le cas dans les commentaires ces jours-ci) n'est pas acceptable.
Et avoir le droit d'arrêter des propos erronés, surtout quand la personne a gagné le procès est quelquechose de suffisant pour moi.

13.Posté par André le 30/03/2008 23:40
Donc on a tous a placer notre blog ou site sur commentaire gérer par le proprio. Ça va arrêter quant ses question de euros pour chaque mot écrit. De la a ce que les avocats ouvre les blogs pour vérifier ce qui est écrit il y a que un pas a faire. Merci

14.Posté par # le 31/03/2008 09:29
Moonsieur "xyz", on devine à peine que c'est Laurent D / son avocat ou autres assimilés...
Dévoile-toi mec...

15.Posté par xyz le 31/03/2008 09:43
# > Tu es à peine parano ...
Je ne suis pas la personne de la société blogotop

Là, c'est la meilleure !
Sérieusement, tu vas pas me demander d'aller jusqu'à prouver mon identité.

Je veux bien dévoiler mon identité à une seule personne : Philippe (de accessoweb)
Dans le cas contraire, je ne vois pas pourquoi je donnerais mon identité à un inconnu absolu !

O_o

16.Posté par xyz le 31/03/2008 09:50
Je trouve scandaleux qu'on me porte des accusations pareilles !
Absolument scandaleux.

Tu aurais utilisé le mot peut être, cela aurait été normal et compréhensible mais là, aller jusqu'à me pointer du doigt, pfff


17.Posté par xyz le 31/03/2008 09:53
Je demande un droit de réponse xD lol

ps : évidemment, je blague. Quoi que, si c'est pour m'accuser constamment, je viens bien aller jusqu'à là.
enfin pas sur le site mais envers Phillipe du site (par exemple) qui postera un commentaire pour valider le fait que je ne sois pas un avocat, ou un membre de la dite société.

Sérieusement, maintenant, il faudrait peut être vous calmer et arrêter d'entrer dans des accusations catégoriques pareilles !

18.Posté par Defaite le 31/03/2008 11:31
@xyz : Il est aussi possible de donner son point de vue sans pour autant s'emporter (ou du moins, le nombre de " ! " le laisse entendre). Il y a deux parties et les deux essayent de se proteger. Il est vrai que recemment les " people " s'attaquent au bloggers et au monde du web. D'une part, je trouve normal que nous autres bloggers (je ne suis pas très actif pour ma part) doivent faire attention à ce qu'ils disent car il est très rapide de s'emporter et d'emmetre des idées qui seront quand même lues par beaucoup de personne. D'un autre coté, il est vrai aussi qu'il n'est pas besoin de crier "Au scandale !" lorsqu'un article ou quelques commentaires ternissent un peu l'image d'un citoyen. Comme le dit Phillipe "il existe toujours une solution d'entente entre 2 personnes de bonne foi" et j'espere que le web va (re)partir dans ce sens.

19.Posté par xyz le 31/03/2008 11:36
de la part de #, ce n'est pas un point de vue mais une accusation me visant que je trouve extrêmement déplacé, voir calomnieuse.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter









Les derniers articles



Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay