Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0



Notion Photo #01 : Collimateur et mise au point

Publié par Hervé Corcia le Mercredi 10 Mars 2010



Notion Photo #01 : Collimateur et mise au point
Comprenez-vous tout les termes de cette phrase ?

"J'ai fait la MAP sur la tête de lecture en AF continu. Ici à PO (f/2.8) et 70mm j'ai une PDC courte et avec le FF le bokeh d'arrière plan est tout en finesse. J'étais à 4000 ISO et 1/100e"
  • Si votre réponse est oui, vous n'aurez surement pas besoin de continuer la lecture de cet article. Vous avez déjà de bonnes notions concernant la photographie et fréquentez sites et forums internet d'actualité photo
  • Si à l'inverse vous avez une ou plusieurs interrogations, je vous répondrais que cela est tout à fait normal. Et les articles de notions de photographie vous sont destiné.

Nous allons donc parler aujourd'hui de la mise au point et des différents modes existants sur les boitiers numériques. Vous pourrez parfois lire dans des revues spécialisées ou sur internet le terme MAP. Il s'agit tout simplement de l'abréviation de Mise Au Point.

Qu'est-ce que les différents modes de mise au point ?
MAP Manuelle : vous retrouverez sur tout les appareils la mise au point manuelle. Pas de collimateurs, de temps de suivi, ce sont vos yeux et vos mains qui effectuent la mise au point. Particulièrement utile lorsque vous avez le temps d'effectuer cette mise au point, c'est une utilisation difficile voir impossible sur un sujet en mouvement.
MAP Ponctuelle : la mise au point ponctuelle ne s'effectue qu'une seule fois. Une fois qu'elle est faite vous pouvez photographier, bouger, la mise au point ne changera pas. On parle d'un verrouillage à mi-course pour cette mise au point. Cela consiste à appuyer sur le bouton de déclenchement de votre appareil et de bloquer avant que la photo soit effectué. Difficile à expliquer avec une photographie ou un texte, vous devez faire l'essai sur votre appareil.
MAP Continu : la mise au point continu est-elle effectué en permanence dès que vous faite un déclenchement à mi-course. Tant que vous ne faites pas la photo l'appareil continuera à faire la mise au point. Sur un sujet en déplacement cette fonction est redoutable.

Notion Photo #01 : Collimateur et mise au point
Cette photographie a été réalisé dans des conditions de lumières difficiles. En boite de nuit et sans utilisation de flash. Au départ la seule lumière qui éclairait la tête de lecture est une LED blanche dont vous pouvez deviner la présence sur la droite de l'image au premier plan. Dans ce contexte une mise au point classique (utilisation de n'importe quel point sur l'image) aurait été sur l'arrière plan en haut à gauche (un panneau publicitaire plus éclairé) ou m'aurait offert une image flou. C'est ici que la sélection d'un seul point d'autofocus devient très utile. Sur le boitier que j'utilise (Nikon D700) il y a 51 points, ou collimateur, d'autofocus et pour cette image je n'ai utilisé que le central.

Qu'est ce qu'un collimateur d'autofocus
Sur 51 collimateurs d'autofocus de mon boitier, 15 sont des collimateurs en croix et les 36 autres sont linéaires. Il faut comprendre que la mise au point est faite sur chaque point en détectant ce qui est flou de ce qui ne l'est pas (on l'aurait deviné..). Mais de deux manières différentes selon les capteurs. Lorsque ce capteur est dit en croix il fait simultanément une comparaison entre quatre points sur un axe vertical et horizontal. Lorsqu'il est linéaire cette comparaison n'est faite qu'en vertical ou horizontal. (aux puristes, pardonnez mes approximations mais je tiens à être abordable dans mes propos). Pour savoir si vos collimateurs sont linéaires ou en croix il faut se plonger dans d'obscures documentations techniques sur votre boitier. En règle général il n'y a qu'une précision sur le nombre qui est donné dans les spécifications techniques. Mais attention on entre ici dans un domaine déjà très technique de la photographie et qui est spécifique aux réflexs (numériques ou argentiques). Sur les appareils dit compacts ou bridges il n'y a pas de collimateurs, l'autofocus est directement fait avec le capteur de l'appareil

Notion Photo #01 : Collimateur et mise au point
Quel est l'intérêt de changer de collimateur d'autofocus ?
Une image valant un discours je vous laisse observer ci-dessus.
En effectuant la mise au point au centre de l'image je n'aurais pas eu l'effet escompté sur cette photographie. Ici c'est un collimateur linéaire qui a été utilisé et sur le côté gauche.

Vous pouvez utiliser, suivant les appareils, un collimateur, un groupe de collimateurs, l'ensemble des collimateurs.

Ci-dessous un petit montage qui je l'espère vous permettra de saisir mes propos avec plus de clarté concernant le changement de collimateur.

Notion Photo #01 : Collimateur et mise au point
A ce niveau la technologie évolue rapidement. Mon premier boitier numérique possédait 7 collimateurs d'AF dont un seul en croix. Le fait d'avoir un nombre important de collimateurs est utile pour suivre un sujet en mouvement (sportif, véhicule, animaux, etc.).

Exemples de MAP avec sélection d'un ou plusieurs collimateurs manuellement :
- Groupe de collimateurs latéraux droits
- Collimateur inférieur central

Hervé Corcia pour Accessoweb.com

Voilà ce premier article de notion photo terminé.
Si vous avez des questions, des suggestions, n'hésitez pas à commenter l'article.


Notez




1.Posté par bibousiq le 10/03/2010 07:48
Merci pour ce premier billet sur la photo qui a le mérite de rendre plus claire la notion de mise au point ! Et merci aussi d'être aussi simple à comprendre !

2.Posté par Jerome Granados le 10/03/2010 08:49
Twitter
Prenons l'exemple de la photo du violoncelle. Si vous aviez effectué une mise au point ponctuelle avec le collimateur central, et que vous aviez recadré la photo avant le déclenchement, la photo aurait-elle été identique ?

3.Posté par Romain Theolaire le 10/03/2010 12:09
Bravo Hervé pour ce premier billet qui est très claire, j'ai hâte de voir les suivants..

4.Posté par Seza le 10/03/2010 17:49
@Jérome Granados : Oui la photo aurait été identique en faisait la map sur la corde avec le collimateur central puis en recadrant. (il faut pour cela etre bien sur en AF ponctuel).

C'est d'ailleurs la technique utiliser par beaucoup de photographes, ils n'utilisent que le colimateur central (qui est en général plus précis que les autres) puis recadre leur sujet une fois la map effectuée.

@Hervé : Sinon c'est dommage que tu n'ai pas expliqué le terme AF puisque tu parles de collimateur d'autofcus.

5.Posté par Hervé Corcia le 10/03/2010 19:11
@ Jerome Granados :
En pratique, on considère que oui, mais si l'on veux une mise au point très fine ce n'est pas le cas.
En effet en effectuant la MAP sur un point puis en bougeant l'appareil on bouge et on ne se place pas purement sur le même plan. La plupart du temps cela n'aura pas d'incidence. Mais sur du packshoot ou du macro au 105mm par exemple cela peut se voir.

@Seza
Ahhh... zut Je tenterais de ne pas commettre ce genre d'erreur sur les prochains billets.

6.Posté par FirstLadyPatate le 10/03/2010 22:48
Merci beaucoup pour ce premier billet photo ! J'en redemande. Vivement les prochaines numéros ! :)

7.Posté par Geek-Trend le 10/03/2010 22:49
Félicitation Hervé pour ce premier billet. Je suis sur que cela va passionner les lecteurs d'Accessoweb.

Amicalement.
Alexis

8.Posté par Damien / Phototrend.fr le 11/03/2010 14:40
Très bonne explication en effet, hate d'avoir les prochains.

9.Posté par Hervé Corcia le 12/03/2010 00:25
A venir, un test d'un Nikon 20mm f/2.8 grâce à Geek-Trend, prise de vue panoramique et qu'est ce que l'ouverture et la profondeur de champs.

10.Posté par Seza le 12/03/2010 00:43
Super ! Par contre je ne sais pas si expliquer la profondeur de champ sur un 20 mm sera aisé. Parleras-tu de la diffraction qu'on obtient quand on ferme un peu trop ?

En tout cas bon courage la rédaction de l'article :)

11.Posté par Hervé Corcia le 12/03/2010 07:04
Ce sont trois articles différents :
- Ouverture et profondeur de champ
- Test Nikon 20mm
- Photographie panoramique

Pour ce qui est diffraction, vignetage, etc... Je ne sais pas encore.
Je verrais, car la diffraction ne parle pas à tout le monde :/

12.Posté par Seza le 12/03/2010 16:55
Ouais c'est clair que la diffraction n'est pas connu, peut-être quand tu auras fait le tour des basiques il te restera ce genre de sujet. Moi même je connais un peu la théorie pour la diffraction mais ce n'ai pas un sujet que je maitrise (d'ou l'envie d'en savoir plus).

Bonne rédaction en tout cas ;)



13.Posté par Hervé Corcia le 12/03/2010 18:32
C'est vraiment de la physique pur puisque du aux lentilles du matériel.
Et dans ce cas c'est propre à chaque objectif même si on note des ressemblances entre les "catégories" (ultra grand angle, grand angle, objectif normalisé, zoom et téléobjectif). Et même là il faudrait aborder les objectifs à décentrement, les hypergone (fisheyes) circulaires ou diagonaux. Bref, c'est loin du besoin du grand public. Mais cela me laisse une idée que je soumettrais à Philippe.

14.Posté par Seza le 12/03/2010 19:42
En effet ça semble bien complexe, tant mieux si ça te donne des idées :)

15.Posté par devine le 26/04/2010 16:31
@Jerome et Seza : Petite précision concernant la question de Jérome (et la réponse apportée par Seza).

Effectivement en faisant la MAP centrale, puis recadrage, on aura sensiblement la même chose au niveau mise au point (c'est d'ailleurs la technique que j'utilise aussi, car très rapide et intuitive).

Cependant un autre critère important est à prendre en compte : la mesure de l'exposition !

En effet si la mesure d'expo est faite en même temps que la mise au point, elle ne sera plus exacte quand on va recadrer.
Il faut donc vérifier sur son appareil quand la mesure d'expo est faite (soit elle est vérrouillée à la MAP, soit elle est faite en continu est dans ce cas la pas de souci pour l'exemple en question).

Voila c'était la remarque de puriste du jour !

16.Posté par Seza le 26/04/2010 17:49
C'est exact. Quand l'exposition risque de posé problème personnellement je la verrouille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay
Siret: 522 602 721 00014 - Dispensé d'immatriculation en application de l'article L 123-1-1 du code de commerce