Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0



Les restrictions de Twitter font des massacres

Publié par le Jeudi 23 Août 2012



Comme vous le savez, Twitter a appliqué des restrictions à son API ce qui obligent les développeurs qui s'en servent, à revoir l'utilisation de cette dernière dans leurs applications ou services.

La dernière restriction en date limite le nombre d'utilisateurs d'une application à 100000 personnes, et éventuellement 200000 pour celles qui avaient atteint le seuil avant la mise en place de la restriction.

Du coup, on commence à voir des applications bien connues qui sont obligées de se passer des services de Twitter. C'est le cas de Linkedin, Instagram et aujourd'ui c'est la plateforme Tumblr qui fait des coupes sombres dans son code et supprime la fonction de recherche d'un ami via Twitter.

Twitter, qui ne cesse de voir son nombre d'utilisateurs augmenter, cherche donc petit à petit à restreindre les accès au réseau social via d'autres plateforme que la sienne. De tous les services qui utilisaient l'API de Twitter depuis ses débuts, il en reste de moins en moins et si cela continue, bientôt Twitter fermera complètement ses portes.

Pourquoi faire cela? Que va t il se passer pour Twitter dans quelques semaines/mois? 

Les arrivées de Medium et Branch nous préparent elles un lendemain pour Twitter? 
Les restrictions de Twitter font des massacres


Philippe Lagane
Créateur des blogs AccessOWeb, News-Mobiles et webOSfrance Plasturgiste de formation, professeur de... En savoir plus sur cet auteur

Notez

Tags : twitter


Dans la même rubrique
< >


1.Posté par bibousiq le 23/08/2012 21:18
Certaines rumeurs persistantes font état de l'itérêt porté à Twitter par Apple (et Google). Quoi de mieux qu'un ravalement de façade (Tumblr étant très connu pour son contenu nsfw) histoire de pouvoir se vendre au mieux ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay
Siret: 522 602 721 00014 - Dispensé d'immatriculation en application de l'article L 123-1-1 du code de commerce