Accessoweb, Blog Web 2.0, Actualite Web 2.0


350 DSI interrogés sur les défis auxquels leurs entreprises doivent faire face

le Vendredi 27 Mai 2011



350 DSI interrogés sur les défis auxquels leurs entreprises doivent faire face
IDG Research Services [en] et Citrix sont à l'origine d'une étude à laquelle ont participés 350 Directeurs de Services Informatiques américains et britanniques. Le résultat, un livre blanc, est un condensé d'informations sur les défis auxquels les entreprises se doivent de faire face. Pas d'infographie, seul un graphique réalisé à la va vite en me basant sur des résultats que vous pourrez retrouver dans la première partie du livre blanc (#1 en fin d'article).

Cette question porte sur les défis des entreprises. Quels sont-ils selon les différents directeurs des services informatiques interrogés ?
Sans surprise, la réduction des budgets alloués à l'informatique entraîne une réduction forcée des dépenses. Et c'est sur premier point que j'aimerais m'attarder. Au quotidien la demande est la même : le top du top... pour quelques sous Et dans le même temps, une incompréhension face aux dépenses. Messieurs des services de comptabilité, nous ne fixons pas les tarifs du matériel. Une licence est une licence et dans le secteur informatiques à destination des entreprises nous peinons à avoir les meilleurs produits avec la plus grande efficacité sans devoir signer un chèque derrière. De plus, les besoins sont aujourd'hui de plus en plus important. Le nomadismes apportent de nouvelles contraintes, que cela soit sur l'organisation des données, la sécurité où la mise à disposition de ces mêmes données au quatre coins du globe. Dès lors, nous arrivons à des situations où il est demandé de faire d'avantage avec moins de moyens.

350 DSI interrogés sur les défis auxquels leurs entreprises doivent faire face
La seconde réponse récoltant le plus de suffrage : le besoin en sécurité. Ce point est intimement lié au budget mais également au comportement des collaborateurs de l'entreprise. Vous pouvez construire une réplique de fort knox. Si derrière vous, quelqu'un ouvre la porte au cambrioleur vous n'aurez pas la tâche facile. Et globalement, je remarque ce décalage régulier entre le comportement des utilisateurs face à leur machine et dans leur vie quotidienne. Personne ne laisse ses clefs de la voiture scotchées sous sa voiture. Pourquoi mettre un post-it sous un clavier avec son mot de passe dans ce cas ? La comparaison est facile mais au quotidien le problème de sécurité est autant à l'extérieur qu'à l'intérieur de l'entreprise. Et peu nombreuses sont les sociétés à former leur personnel aux bonnes pratiques. On notera que la france est le second pays au monde à subir le plus d'attaques informatiques.

Conclusion du dossier :
La réponse annoncée en fin de dossier à ces problématiques ? Virtualisation et Cloud Computing (a noter que l'étude est commandée par un leader de la virtualisation).

Nous devons prendre en compte que les DSI interrogés travaillent tous pour de grands comptes. Mais dans le cadre de PME avec des réseaux informatiques de quarante, cinquante postes. Il peut y avoir des coûts de déploiement de la virtualisation qui n'apporteront aucun retour sur investissement visible en terme économique. Prenons l'exemple de la virtualisation du poste de travail. Ce matin, je participait à un webex avec VMware sur ce sujet. L'intervenant de VMware a annoncé le chiffre de 1.500.000 postes de travail virtualisés au travers de 10.000 clients, soit 150 postes virtualisés par client. Et c'est sur ce point que j'aimerais rebondir.

Selon les chiffres officiels (cf #2 en fin d'article), on constate que 5% des entreprises françaises comptent entre 10 et 50 salariés. Ce n'est rien 5% ? Cela représente tout de même plus de 130.000 entreprises en France (ndlr : en france, 700k entreprises avec 1 à 3 salariés, 1,3M sans salariés). Et ces 130.000 clients potentiels peinent à accéder à la virtualisation, en particulier du poste de travail. En effet cet architecture nécessite en général un brooker de connexion, un stockage SAN, un ou plusieurs serveurs applicatifs onéreux et des licences qui ne sont pas adaptées à leur besoin comme à leur budget. Et c'est pour moi un véritable défi : Apporté la virtualisation à un maximum de personnes. Là ou le Cloud est bien plus en avance (il n'y a qu'à regarder le nombre d'utilisateur de messagerie en ligne comme GMail, Live, !Yahoo).

Pour finir cet article je vous invite à vous renseigner sur les produits de Kaviza. Cette entreprise qui a été racheté recemment par Citrix a un produit qui va en inspirer plus d'un. En effet, brooker, stockage, virtualisation de l'OS sont concentrés en un seul et même produit (compatible ESXi / XenServer) permettant la virtualisation du poste de travail à moindre coùt.

#1 :IT Efficiency : Nine Insights into Current Goals and Realities
#2 : Rapport Chiffres-clés des PME - © Ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi - 10/200
#3 : Kaviza by Citrix


Notez



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter









Les derniers articles



Rechercher







Créer une application mobile
Créer un site internet




Les autres sites du groupe : News-Mobiles, webOSfrance, En 1 image et AutoDay